Quebec Chapter meeting recap – 11/28/2020

The SABR-Quebec Chapter held its fall meeting virtually on November 28, 2020. Our guest speaker was Daniel Papillon, founding member of the chapter, who spoke to us about ten great names from baseball history who have played in Quebec City. His presentation was based on an article he had recently published in the daily newspaper, Le Journal de Québec. You can watch a replay of his presentation on YouTube below.

These 10 names were the guiding thread used by Daniel to trace the history of professional baseball in Quebec City starting from the first team that played in a temporary ballpark built in only a few weeks in 1924, Fontaine Park, through the banner years of Quebec City’s Municipal Stadium between the end of the 1930s and the 1950s, and finally the years when Quebec City hosted the AA farm team of the Montreal Expos in the Eastern League. He deliberately skipped the current period with the Québec Capitales, as there was already plenty of material to sift through!

The ten greats did not all play for teams based in Quebec City: Casey Stengel, Warren Spahn, Satchel Paige and Hank Aaron simply came to town to play an exhibition game, either when the Boston Braves or Milwaukee Braves were the parent club of the Quebec City Braves, or just before sailing off on a European tour in Stengel’s case, at a time when he was still a young outfielder starring with the New York Giants, or again when the Harlem Globetrotters baseball team featured a 48-year-old Paige, who in 1954 was nonetheless still peerless on the mound! Three of the persons, Del Bissonette, Frank McCormick and George McQuinn, were former major league stars who had gone on to manage a Quebec City-based team. In McQuinn’s case, the 1950 edition of the Quebec City Braves that won the Can-Am League crown, was selected in 2002 as one of the top 100 teams in minor league baseball history, which is no mean feat.

Two future members of the Hall of Fame played in Quebec City before reaching the major leagues, Gary Carter in 1973 and Andre Dawson in 1976. There are lots of documents that depict Carter in a Carnavals uniform, as he was the team’s biggest star, but in Dawson’s case, his stay was a brief one as he was simply too good for the league: he played only 40 games, hitting .357, before earning a promotion to Denver. Daniel only managed to find one item where he wears the Metros’ uniform – the team picture taken at the season’s start. Finally the last of the ten greats is pitcher Georges Maranda, the first player from Quebec City (actually, the neighbouring town of Lévis) to reach the big leagues. He was a member of the Quebec City Braves for his first three seasons as a professional, from 1951 to 1953, but he first tasted success starting in 1954, when he won 18 games for Eau Claire. He made it to the major leagues in 1960 with the San Francisco Giants.

As a bonus, member Bill Young told us a few stories from his teenage years when he was a diehard Braves fan, including the time when he and his brother had a long conversation with legendary sprinter Jesse Owens, who visited Quebec’s capital with a barnstorming Negro Leagues team, the Indianapolis Clowns.

The meeting was an opportunity to speak about the history of minor league baseball in Quebec and of the uncertainties regarding its future, in light of the current upheavals that are upending leagues inside or outside of organized baseball. Our next meeting will take place, again virtually, on or around SABR Day in January 2021.

— Patrick Carpentier
ppcarpentier@compuserve.com

 

 

*****

 

Le chapitre de SABR-Québec a tenu sa réunion de l’automne de manière virtuelle le 28 novembre 2020. Notre invité était Daniel Papillon, membre fondateur du chapitre, qui nous a présenté 10 grands noms de l’histoire du baseball qui ont joué à Québec. La présentation était inspirée par un article publié récemment par Daniel dans le Journal de Québec.

Les dix noms ont servi de fils conducteur à Daniel pour retracer l’histoire du baseball professionnel à Québec, depuis la première équipe qui a joué en 1924 dans un stade temporaire érigé en quelques semaines, le Parc Fontaine, à travers les grandes années du Stade Municipal de Québec entre la fin des années 1930 et des années 1950, et enfin les années où Québec était la filiale de calibre AA des Expos de Montréal dans la Ligue Eastern. Il a délibérément omis la période contemporaine des Capitales de Québec, ayant déjà beaucoup de matière à aborder !

Les dix grands noms n’ont pas tous joué pour Québec : Casey Stengel, Warren Spahn, Satchel Paige et Hank Aaron n’ont fait que passer en ville pour jouer un match hors-concours, soit lorsque les Braves de Boston ou de Milwaukee étaient l’équipe parente des Braves de Québec, soit avant de s’embarquer dans le cadre d’une tournée européenne dans le cas de Stengel, à l’époque où il était encore un jeune voltigeur vedette avec les Giants de New York, ou avec l’équipe de baseball des Harlem Globetrotters dans le cas de Paige, qui à 48 ans en 1954 était toujours un lanceur hors-pair! Trois des personnages, Del Bissonette, Frank McCormick et George McQuinn, ont été des joueurs étoiles dans le baseball majeur avant de se retrouver comme gérant d’une équipe mineure à Québec. Dans le cas de McQuinn, l’édition de 1950 des Braves de Québec qu’il a mené au championnat de la Ligue Can-Am a été choisie comme une des 100 meilleures équipes de l’histoire du baseball mineur en 2002, ce qui est tout un exploit.

Deux futurs membres du Temple de la Renommée ont joué à Québec avant de se rendre aux ligues majeures, soit Gary Carter en 1973 et Andre Dawson en 1976. Il existe beaucoup de documents montrant Carter dans l’uniforme des Carnavals, alors qu’il était la grande vedette de l’équipe, mais dans le cas de Dawson, son passage fut très rapide, parce qu’il était tout simplement trop fort pour la ligue : il n’a joué que 40 matchs, frappant pour .357, avant d’être promu à Denver, et Daniel n’a réussi à dénicher qu’un seul document où il porte l’uniforme des Métros – la photo d’équipe prise en début de saison. Enfin, le dernier des dix personnages est le lanceur Georges Maranda, le premier joueur originaire de Québec (de Lévis en fait) à atteindre les majeures. Il s’est aligné avec les Braves à ses trois premières saisons professionnelles, de 1951 à 1953, mais ses premiers vrais succès furent à partir de 1954, quand il gagne 18 matchs à Eau Claire. Il atteindra les majeures en 1960 avec les Giants de San Francisco.

En bonus, notre membre Bill Young nous a raconté quelques anecdotes des ses années d’adolescence quand il était un partisan assidu des Braves, y compris la fois où son frère et lui ont pu s’entretenir longuement avec le légendaire sprinteur Jesse Owens, qui accompagnait une équipe de la Ligue des Noirs, les Clown d’Indianapolis, de passage dans la vieille capitale.

La réunion a permis d’échanger sur l’histoire du baseball mineur au Québec et de parler des incertitudes quant à son avenir, vu les chamboulements qui affectent présentement autant les ligues affiliées au baseball majeur que les circuits indépendants. Notre prochaine réunion aura lieu, elle aussi virtuellement, autour de la Journée SABR au mois de janvier 2021.

© SABR. All Rights Reserved